L’épigénétique est une science qui étudie et explique comment nos comportements quotidiens modifient l’expression de nos gènes. Les comportements qui affectent notre santé sont la façon de :
  • Nous nourrir,
  • Gérer notre stress et nos émotions,
  • Entretenir notre énergie vitale,
  • Développer nos relations sociales et familiales,
  • Voir la vie et trouver du plaisir dans ce que nous faisons.
Elle s’est développée il y a une quinzaine d’années. Elle est venue compléter la génétique et surtout expliquer pourquoi un gène porteur d’une maladie, allait la déclencher chez certaines personnes, et pas chez d’autres. C'est une approche holiste de l'homme, où tous les éléments de son environnement interfère sur sa santé dont sa nourriture et ses pensées.



Comment fonctionne-t-elle ? La réponse scientifique à cette question, en simplifiant, est la suivante.

L'ADN est comparable à un disque dur qui contient des programmes et des fichiers. Tant que vous n’accédez pas à un fichier particulier de votre disque dur, vous l’avez certes, mais il ne vous sert à rien, puisqu’il n’est pas lu. Pour y accéder, vous devez le sélectionner volontairement et utiliser le programme ad hoc pour le décrypter, le lire, via un clavier et une séquence de codes.

Notre ADN est contenu dans nos gènes. Un gène est schématiquement comparable à un fil électrique : il est constitué d’une molécule d’ADN, le fil de cuivre, entouré d’une protection étanche constituée de protéines appelées histones, la gaine en plastique. Mais cette gaine a une particularité : certaines molécules sont capables de s’y fixer pour ouvrir un passage et lire la partie d’ADN sous-jacente. Ceci va commander, comme un programme informatique, la fabrication d'enzymes et/ou de protéines. Ces substances iront alors agir dans le corps, apportant santé, ou au contraire, maladies.

Ces protéines capables de créer une ouverture dans la gaine du gène sont très majoritairement commandées par nos comportements quotidiens et notre environnement, à savoir :
  • ce que nous mangeons et la façon dont nous associons et cuisons notre nourriture,
  • ce que nous pensons de  nous, des autres, du monde, et comment nous le pensons, 
  • notre façon de concevoir notre vie, de vivre le moment présent et d’y trouver du plaisir
  • comment nous gérons notre stress et nos émotions,
  • notre capacité à faciliter la circulation de notre Qi, notre énergie vitale, qui véhicule toute l’information nécessaire au bon fonctionnement de notre corps et de notre esprit,
  • la qualité, la sincérité et la fréquence de nos contacts avec nos proches et notre famille,
  • et enfin, la pollution dans laquelle nous vivons : sonore, olfactive, nutritive, électromagnétique, énergétique.
En intervenant consciemment sur ces paramètres, cela nous permet de nous protéger d'un certain nombre de dysfonctionnements à l'origine de troubles, et de maladies, tant physiques que psychiques et comportementaux.



" You Are what You Eat,

You Become what You Think,
You are totally Responsible
for your Own Health ".

Pr. Mikhail TOMBAK,
Dr en biologie et chimie
Université d’état de Moscou
 

 

Top