« Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture. »

Hippocrate (460 av. J.-C. - 370 av. J.-C.)

 


Se nourrir, comme le rappelle Hippocrate, et quatre millénaires avant lui, les médecins asiatiques, est un art, une science qui permet de rester en bonne santé et aussi de se soigner.

Qi Zen Care vous aide à revenir sur les principes de base universels de la nutrition, en s’appuyant à la fois sur des concepts empiriques de la médecine traditionnelle chinoise et sur les dernières recherches scientifiques occidentales.


Questionnaire de nutrition et de cadre de vie

Dans un premier temps, vous recevrez un document d'une trentaine de pages. Il vous permettra de noter vos habitudes alimentaires, vos goûts, vos problèmes de santé, de digestion, votre hygiène de vie. Vous remplirez une partie du document en notant ce que vous mangez, quand et comment, ce que vous ressentez à l'issu de vos repas, pendant au moins 15 jours consécutifs. L'objectif est d'avoir une photographie exacte de ce que vous mangez et non un souvenir plus ou moins précis. Ce document, une fois rempli, servira de base indispensable pour commencer à adapter, pas à pas, votre alimentation et la faire évoluer.



Recommandations et suivi

Dans un second temps, vous recevrez des recommandations, une après l'autre, pour faire évoluer votre alimentation. Chaque recommandation tiendra compte de l'élément chinois auquel vous êtes associé et sera testé. Vous noterez les changements que vous aurez ressentis dans les 3 jours qui suivent la mise en place. Cette démarche s'inscrit dans la durée. C'est une longue marche tranquille, sans heurts, ce n'est pas un 100 mètres.

Parallèlement, vous apprendrez à choisir des aliments disposant de l'énergie la plus appropriée à votre élément, à compléter petit à petit les protéines animales par des protéines végétales, à profiter des bienfaits des céréales naturelles, à favoriser les cuissons douces, à associer les aliments pour tirer le maximum de leur synergie.

Par exemple, vous découvrirez que ce ne sont ni la viande ni les poissons qui contiennent le plus de protéines, que ce n’est pas le lait de vache qui apporte le plus de calcium assimilable par l’organisme et que finir un repas par une boisson chaude accélère le cycle de digestion et la qualité de l’assimilation des nutriments.

Qi Zen Care ne propose pas de régime pour maigrir mais vous apprend les principes et les règles de base d’une alimentation au service de notre santé.

Après quelques semaines, vous commencerez à éliminer une partie des substances toxiques et des graisses stockées dans votre organisme. Si vous êtes médicamenté et en accord avec votre médecin bien évidemment, vos dosages seront peut-être aussi diminués, limitant ainsi votre exposition à leurs effets secondaires.


Maigrir n’est pas un objectif, c’est une conséquence d’une alimentation qui soigne le corps et l’esprit, et qui vous ramène à votre poids de confort et de santé, très variable selon les individus et qui souvent ne correspond pas aux standards imposés par notre société occidentale du paraître.



Apprendre à se nourrir demande des efforts, ne serait-ce que celui d’abandonner certaines mauvaises habitudes. Mais en revanche, cela ne demande ni sacrifices, ni perte du plaisir gustatif ou de la convivialité. Aucun aliment n’est banni en tant que tel, en revanche, les aliments qui présentent des risques seront moins consommés.

Des cours et des stages pour apprendre ou redécouvrir les principes de base de l'alimentation sont organisés. 

Personne ne peut imaginer qu’un carburant de mauvaise qualité n’entraînera pas à la longue des problèmes mécaniques ! Pourquoi n’en serait-il pas de même pour notre propre carburant, notre alimentation ?



« Si quelqu’un te demande de le guérir,

demande-lui s’il est prêt
à supprimer les causes de sa maladie. »

Hippocrate (460 av. J.-C. - 370 av. J.-C.)

« Les hommes perdent la santé
pour gagner de l’argent,
et dépensent leur argent
pour retrouver leur santé. »

Dalaï-Lama.

« Les gens craignent trop souvent 
les mésaventures des voyages.
Tous se mettent en garde mutuellement
et n'osent sortir qu'avec une suite nombreuse.
Cela ne montre-t-il pas leur prudence ?
Mais sur ce que tout le monde doit craindre le plus,
à savoir le lit, le manger et le boire,
là-dessus personne ne pense à se mettre en garde.
Là est l'erreur. »

Confucius, éducateur de la Chine (551 – 479 av. J. –C.). 





 
Top