Leur premier apport est de considérer et de regarder les pathologies sous de nouveaux angles et à partir d’autres réalités scientifiques qui ne sont plus des axiomes à savoir :
  • le corps physique et l’esprit ne font qu’un : c’est un ensemble énergétique composé à la fois de particules en apparence solide et d’ondes,
  • un problème sur l’un affecte l’autre,
  • la circulation d’une grande partie de l’information ne se fait pas par les nerfs ou par le réseau sanguin mais par l’énergie via les méridiens, réseau immatériel, sous forme d’ondes,
  • l’énergie est universelle et porteuse d’informations, structure tous les êtres vivants, les relie entre eux et avec les forces cosmiques et telluriques.
À partir de ces bases, il est facile de comprendre que le fonctionnement du corps humain ne relève plus seulement de réactions chimiques et métaboliques mais aussi d’interactions ondulatoires.

Ce n’est pas parce que je ne vois pas les ondes qui arrivent dans mon Natel que je ne vais pas décrocher quand il va sonner.

La médecine quantique est un formidable outil de prévention et d’alarme silencieuse.

Avant qu’une pathologie ne se déclenche, il y a souvent des indices et des signes avant-coureurs qui ne sont pas perçus par la personne car elle n’est pas habituée à y faire attention.

Détecter et ressentir les vibrations
émises par certains organes ne fait pas partie de notre culture occidentale, bien que nous nous disions à l’écoute de notre corps.

La bonne nouvelle, c’est que cela s’apprend.

C’est un des apports du USUI Reiki Shiki Ryôhô. Tout un chacun est capable de suivre une formation au 1er degré, ce qui lui permet de ressentir les évolutions vibratoires de ces principaux organes et de les autoréguler.

Top